photo groupe

Sessions délocalisées

 

Télécharger : Règlement intérieur

Télécharger : Programme 2020

 

Du 16 au 27 septembre 2019

Session de Dakar 2019

 

Droits de l'enfant et droit international des droits de l'homme

 

 

La session de formation en droit international des Droits de l’Homme à Lima était la deuxième session organisée par la Fondation René Cassin au Pérou. Elle s’est déroulée du 19 février 2018 au 9 mars 2018 à l’Université Catholique Pontificale du Pérou.
Cette deuxième session d’enseignement en Droit International des Droits de l’Homme a été organisée par la Fondation René Cassin et l’Institut de démocratie et des Droits de l’Homme de l’Université Catholique Pontificale de Pérou dans le but de fournir un cadre propice à la présentation, réflexion et analyse critique de la jurisprudence du système interaméricain de protection des Droits de l’Homme, et notamment son impact sur la création des politique publiques en faveur des groupes vulnérables.
La session de formation à Lima a accueilli 54 participants. 94% des participants ont réussi le test de connaissances. 21 participants étaient des universitaires, 17 étaient employés par le gouvernement et 11 pour des associations à but non-lucratif.
La session de Dakar se présente comme la session délocalisée phare de la Fondation René Cassin en raison du grand nombre de participants présents durant les deux semaines de cours et du nombre – plus important encore – de candidatures reçues. Cette année, plus de 1 600 candidats ont souhaité participer à cette formation.
Dans le cadre du 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, le 20 Novembre 2019, la thématique choisie cette année a soulevé un vif enthousiasme compte tenu de son actualité dans la sous-région et, plus largement, de sa pertinence pour l’ensemble du continent africain, cette session a finalement accueilli 146 participants venant de 15 pays africains : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, République Démocratique du Congo, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad, Togo et Tunisie. Les participants étaient universitaires, doctorants, étudiants, membres d’ONG, magistrats, avocats, greffiers, juristes, fonctionnaires nationaux et internationaux, journalistes et entrepreneurs.
La qualité des enseignements dispensés a été soulignée par les participants. La possibilité d’échanger tout au long des cours et à la fin de ceux-ci a été appréciée, de même que la disponibilité des intervenants. Les séminaires avec cas pratiques et simulations de plaidoiries ont été particulièrement bien construits et ont fait l’objet de retours très positifs de la part de nombreux participants.
Le riche programme de side-events mis en place a également contribué à valoriser le rayonnement de la session de formation.​

 

Documents à consulter ou à télécharger :

 

Programme

 

 

Lire la suite

 

 

 

Sessions précédentes

 

2018

 

2017

 

2016