Témoignages

 

Jules AKEZE, Chef de Service de la Coopération Extra-Africaine (C/SCEA) et Responsable des droits de l’homme à l’Université de Maroua - Cameroun

 

Je m’appelle Jules Akeze, je suis camerounais. Je suis Chef de Service de la Coopération Extra-Africaine (C/SCEA) et Responsable des droits de l’homme à l’Université de Maroua dans la Région de l’Extrême-Nord du Cameroun. J’ai étudié l’Archéologie à l’Université de Yaoundé I, domaine dans lequel je mène, parallèlement à celui des droits de l’homme, des recherches approfondies. Membre de l’EIP-Cameroun et de la Communauté Equitas, je suis titulaire d’un Certificat d’Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive (CAPEPS) obtenu en 2009 à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports de Yaoundé, la capitale de mon pays.   L’IIDH, à travers ses sessions, s’est fait une réputation des plus intéressantes sur le plan international, de p[...]

Lire la suite

 

Maria Josefina G. San Juan – Torres

 

De par mon statut de juge à la Cour, j’ai été conduite, involontairement au départ, à m’intéresser à la défense des droits humains. Je me suis trouvée face à de nombreux cas difficiles impliquant des enfants. J’ai alors réalisé qu’il était temps pour moi de m’orienter vers cette branche du droit qui correspondait à mes convictions personnelles. Je me suis donc rendue à Strasbourg en tant qu’étudiante, à nouveau.   Strasbourg avait déjà été une étape importante dans ma carrière. En effet, il y a dix-sept ans, j’avais eu l’occasion de participer à la session annuelle de l’Institut, fondé par le réputé défenseur des droits humains - René Cassin. Cette arrivée à Strasbourg a donc été pour moi un mom[...]

Lire la suite

 

Louise SEILER Doctorante Clinicienne (Promotion 2014-2016)

 

Après avoir exercé la profession d’avocat, j’ai décidé de reprendre un cursus universitaire pour me spécialiser en droit de l’Union européenne. Comme tous les praticiens du droit, j’ai été sensibilisée aux systèmes de protection des droits de l’homme. Je souhaitais en maîtriser davantage le fonctionnement et connaître certains aspects auxquels je n’avais pas été confrontée jusqu’à présent. Pour ce faire, je cherchais une formation très axée sur la pratique et les échanges avec des professionnels. C’est cette ouverture que j’ai trouvée au sein de la Clinique des Droits de l’Homme. En plus d’avoir étoffé mes connaissances théoriques, cette année au sein de la Clinique m’a permis de les appliquer immédiatement et d’être impliqu&e[...]

Lire la suite

 

Chloé, Fiona, Clémence, Gloria et Marie-Sophie (Promotions 2013 - 2015 et 2014 - 2016)

 

« Nous avons organisé le jeudi 3 avril 2014 un séminaire dispensé en Français sur « La détention administrative des migrants et la protection des droits fondamentaux » dans le cadre de la clinique des droits de l’homme. Nous avons pensé qu’il était pertinent d’organiser une demi-journée de séminaire sur ce thème pour mettre en lumière les nombreuses sources et normes juridiques appliquées dans ce domaine et ainsi de les confronter à la réalité pratique à laquelle les personnes détenues et professionnels travaillant sur le terrain doivent faire face.   Pour atteindre cet objectif, nous avons invités comme conférenciers des Universitaires Français spécialisés dans ce domaine, des représentants d’Institutions Internationales, Européennes et Nationales (Assembl&e[...]

Lire la suite

 

Guillaume DARTIGUE Etudiant Clinicien (Promotion 2013 - 2015)

 

Après une Licence et un Master 1 en Droit public à l’Université de Montpellier I, puis un Master 2 en Droit international public et privé, je suis actuellement en Master 2 Droits de l’homme à l’Université de Strasbourg.   J’ai découvert l’IIDH par le Professeur Sébastien Touzé, grâce à qui j’ai pu suivre la 44ème session annuelle d’enseignement portant sur le thème « Religions et droits de l’homme ». Le travail et la finalité de promotion des droits de l’homme ainsi que son rayonnement international font de l’Institut une étape indispensable pour tout juriste souhaitant se spécialiser en droit international des droits de l’homme. Habitant Strasbourg pour les deux prochaines années, j’ai saisi l’opportunité de participer à la Clinique de droit international [...]

Lire la suite

 

Sébastien BRISARD, rapporteur à la Cour nationale du droit d’asile en France et doctorant en droit à l’Université de Szeged en Hongrie.

 

Participer à une formation sur le droit des réfugiés lorsque l’on travaille soi-même dans ce domaine pourrait paraître saugrenu. Or, bien au contraire, il s’agit là à mon sens d’une démarche nécessaire.   En effet, partager les expériences personnelles, échanger les idées et confronter les avis d’acteurs de l’asile de nationalités et d’horizons divers, comme cela a pu l’être lors du Cours d’été 2014 sur le droit des réfugiés, est  indispensable pour mieux appréhender les parcours de vie des demandeurs d’asile dont on aura à croiser le long chemin qu’ils ont parcouru.   Pour ma part, c’est exactement ce que j’attendais d’une formation proposée par l’Institut international des droits de l’homme (IIDH) et le Haut-commissariat aux r&[...]

Lire la suite

 

Geoffrey WILEMS, Doctorant de l'Université Catholique de Louvain

 

Je m’appelle Geoffrey Willems. Je suis doctorant à l’Université Catholique de Louvain (Centre en droit des personnes et droit de la famille). Ma recherche doctorale porte sur l’autonomie des Etats européens en matière de droit de la famille compte tenu de leurs obligations en vertu de la Convention européenne des droits de l’homme. Le 15 novembre 2013, j’ai eu le privilège de participer au séminaire organisé par l’Institut International des droits de l’homme sur le thème des « Interactions normatives dans le domaine des droits de l’homme ». J’ai eu l’occasion de présenter aux organisateurs du séminaire, les Professeurs Touzé, Bergé et Dubout, ainsi qu’à mes collègues quelques réflexions concernant les interactions normatives dans la jurisprudence de Strasbourg relatives au droit des personnes et au[...]

Lire la suite

 

Damian GONZALEZ-SALZBERG, Avocat

 

Je m’appelle Damian Gonzalez-Salzberg. J’exerce la profession d’avocat en Argentine. Détenteur de deux diplômes de Master, l’un obtenu au Royaume-Uni et l’autre en Espagne, je suis également chercheur à l’Université de Reading où je travaille sur un projet intitulé « La théorique critique et les droits de l’homme ». L’IIDH jouissant d’une réputation mondiale en termes d’enseignement et de recherche en droits de l’homme, j’ai décidé de m’inscrire à sa session annuelle d’enseignement. La session a été très enrichissante et m’a donné l’occasion d’interagir avec des professeurs très prestigieux. Les cours traitaient de la protection internationale et régionale des droits de l’homme, ainsi que du sujet choisi pour cette année, les interactions[...]

Lire la suite

 

Ngane NDOUR, Magistrat, Président du Tribunal d’Instance de Louga (SENEGAL), Secrétaire chargé de la Justice Pénale Internationale de la Ligue Sénégal

 

Faire un témoignage sur les formations de l’Institut International des Droits de l’Homme est pour moi un exercice exaltant mais difficile. Exaltant en ce sens qu’elles ont contribué pour la meilleure partie, à l’acquisition de mes connaissances et compétences dans le domaine des droits de l’homme. En 2008, quand je partais à Strasbourg pour la première fois pour participer à la session de Juillet, je n’avais aucune connaissance en droits de l’homme. J’y allais par simple curiosité intellectuelle, étant un amoureux de la formation continue et de la recherche. Mais la qualité des enseignements que j’y ai reçus, la pédagogie et les échanges que j’ai eus avec les autres participants venus de tous les systèmes de justice du monde, m’ont convaincu que la question des droits de l’homme doit intéresser tout à[...]

Lire la suite

 

YAMEOGO Romuald Marcel Narélwendé, magistrat au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou au Burkina Faso.

 

Je suis Monsieur YAMEOGO Romuald Marcel Narélwendé, magistrat en service au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou au Burkina Faso. S’agissant de la première session de droit international pénal au Mali, j’ai été comblé au-delà mes attentes. En effet, cette session a tenu toutes ses promesses : •    De par la richesse des enseignements eu égard à l’actualité malienne, africaine et internationale. •    De par la qualité, la disponibilité et la sincérité des éminents enseignants et des autres intervenants (Ministre de la Justice du Mali, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies). •    De par le nombre, la qualité et l’ouverture d’esprit des participants, dont la diversité d’horizons (dix-sept nationa[...]

Lire la suite

 

Malika AYAD, Enseignante à l'Université Alger 3

 

Je suis madame AYAD MALIKA, enseignante à l’université Alger 3, faculté des sciences politiques. En consultant un jour le site de l’institut international des droits de l’homme de Strasbourg (IIDH), qui est une référence mondiale dans le domaine de la formation en droits de l’homme, j’ai vue que l’institut organise pour la première fois dans le monde arabe, une session de formation sur les droits de l’homme qui se déroulera  à Beyrouth.  Et c’est le choix  de l’institut de s’ouvrir sur cette partie du monde qui a connu beaucoup d’événement ses dernières années qui m’a poussé à déposer ma candidature surtout que je fais partie de cette région. Tout au long des 4 jours qu’a duré la formation, j’ai pu apprendre beaucoup comme j’ai pu aborder une nouvelle méthodo[...]

Lire la suite

 

Issa KONÉ, Conseiller en Affaires Juridiques, Division Etat de Droit de l'ONUCI

 

Je me nomme Issa Koné. Je suis, depuis septembre 2010, Conseiller en Affaires Judiciaires au sein de la Division Etat de Droit de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI). En juillet 2013, j'ai souhaité prendre part à une formation en droits de l'homme pour me replonger dans cette matière qui représente un centre d'intérêt avéré en ce qui me concerne. J'ai pu ainsi découvrir sur le site de l'IIDH, la session annuelle de Dakar. L'annonce mentionnait au titre des personnes ciblées, les acteurs de la justice. Etant impliqué dans l'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie nationale de réforme de la justice en Côte d'Ivoire, j'ai donc retenu cette session à laquelle j'ai postulé. Cependant, je suis allé à Dakar en septembre avec la crainte d'être d&eacut[...]

Lire la suite

 

Marcelline ABOUA, Doctorante de l'Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan

 

Je suis Ms ABOUA Marcelline, doctorante en droit à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan/Côte d’Ivoire et membre du Bureau Exécutif National de la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), chargée des questions économiques et de la lutte contre la pauvreté. C’est dans le cadre de mes activités de défenseur des Droits de l’Homme et de recherche d’informations dans ce domaine,  que j’ai découvert  l’IIDH. Depuis, je visite régulièrement le site internet de cet Institut à la recherche d’une formation de haut niveau en vue de renforcer mes capacités dans le domaine des Droits de l’Homme. Et je n’ai pas eu tort ; car l’IIDH m’a donné pleine satisfaction à sa session de formation en Droit International Humanitaire organisée en Abidjan. J’ai b[...]

Lire la suite

 

Daniel EWANE, Professionnel

 

Je m’appelle Daniel EWANE et je suis camerounais. Titulaire d’un Master Droits de l’homme et action humanitaire obtenu à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, je nourris une véritable passion pour l’humanitaire et m’intéresse particulièrement aux questions liées aux migrations. Je suis d’ailleurs volontaire auprès des Nations Unies et auprès d’une organisation camerounaise à but non lucratif. J’ai très tôt mis un point d’honneur à acquérir plus de connaissances. C’est dans cette optique que j’ai postulé à la session de formation en Droit international humanitaire de l’IIDH à Abidjan. Cette session inédite a regroupé 75 participants de 14 pays (essentiellement d’Afrique francophone) issus des administrations publiques, des organisations onusiennes, des ONG international[...]

Lire la suite

 

Yvon JANVIER, Elève Avocat

 

Ce témoignage peut sans doute paraître un grain de sable sur la plage, du moins il se propose de vous exprimer ma reconnaissance pour l’excellent travail accompli en Haïti avec la réalisation de cette formation en Droit international des droits de l’homme, et de manière plus spécifique, en droits de l’Enfant. Si cela peut servir de plaidoyer pour motiver initiateurs et partenaires au projet à le pérenniser, j’aurai atteint mon but au-delà de mes espérances.   J’ai entrepris des études juridiques dans un souci de service et parce que j’ai estimé que c’est un ajout indispensable à mes compétences professionnelles. Etudes, interrompues à deux reprises pour des formations aux États-Unis en Sciences de l’éducation, mais que j’ai complétées malgré ma double fonction de maire et d’enseign[...]

Lire la suite

 

Coralie Gervaise - Clinicienne de 2013 à 2015

 

Ayant découvert les Droits de l’Homme lors d’une année passée à Birmingham dans le cadre du programme Erasmus, j’étais ravie à l’idée de pouvoir approfondir mes connaissances sur le sujet au sein de la Clinique des Droits de l’homme nouvellement créée par la Faculté de droit de Strasbourg et la Fondation René Cassin. Ma promotion de 2013, fut la première à tester cette nouvelle formation pratique de deux années destinée aux étudiants. La première année me permis de découvrir tous les systèmes de protection des droits de l’Homme et les étudier de manière approfondie. Grace aux divers évènements, séminaires et conférences animé par différents acteurs des droits de l’homme, différents projets ont muri au sein de la Clinique. Pour ma part, j&rsqu[...]

Lire la suite

 

Philip Alston, Professeur de Droit à la Faculté de Droit de l’Université de New-York Rapporteur Spécial sur l’extrême pauvreté et les droits

 

    J’ai eu la grande chance de pouvoir assister à la session annuelle de l’IIDH de 1977 et d’être le premier lauréat du Diplôme de l’Institut. Cette session a été une expérience marquante pour moi puisqu’elle m’a permis d’ouvrir mes perspectives en droit et dans la pratique des droits de l’homme, d’être confronté à des universitaires et des praticiens dans ce domaine et de rencontrer des groupes différents de participants. Depuis, j’ai eu le privilège d’enseigner à diverses occasions et j’ai toujours trouvé que ces rencontres étaient des moments enrichissants tant pour les participants que pour les enseignants.   Après avoir terminé cette formation, j’ai commencé mon doctorat à l’Université de Berkeley et au début de l’ann&eacut[...]

Lire la suite

 

Elizabeth Salmon Garate, Professeur à l'Université Catholique Pontificale du Pérou

 

La première approche que j’ai eue avec l'Institut International des droits de l'Homme René Cassin (aujourd’hui devenu Fondation) fût lorsque j'ai entendu parler des sessions annuelles d’été. J'étais alors étudiante à la Faculté de droit de l’Université Catholique Pontificale du Pérou, et participer à ce genre d’initiative faisait partie des rêves que je ne pouvais pas réaliser. Quelques années plus tard, j'ai reçu, en tant que professeur et directrice de l'Institut de la Démocratie et les droits de l'Homme de mon Université, l’invitation de participer à la session annuelle en tant qu'enseignante, ce qui a été signe d’une grande joie mais aussi signe de grandes responsabilités. Au cours des quatre années consécutives que j'ai enseigné,[...]

Lire la suite

 

Régis de Goutte, Premier avocat général honoraire à la Cour de Cassation

 

Tout au long de ma carrière de magistrat et de membre de Comités internationaux, j’ai pu constater l’importance du rôle de l’IIDH au niveau national et international, que ce soit pour l’enseignement, la formation, la diffusion ou la promotion des droits de l’homme :    -Je l’ai constaté d’abord dans mes fonctions judiciaires, notamment à la Cour d’appel de Paris et à la Cour de Cassation, pendant lesquelles je me suis souvent appuyé sur la documentation de l’IIDH  pour la préparation des formations et conférences sur la Convention européenne des droits de l’homme que j’ai été chargé de donner auprès des magistrats et des étudiants ;     -Je l’ai constaté aussi au cours des nombreuses années pendant lesquelles j’ai participé régulièrement &ag[...]

Lire la suite

 

Sheva Traclet, participante et diplomée de la 47ème session annuelle d'enseignement

 

Dès les premières années de mes études de droit, je me suis particulièrement intéressée aux droits de l'Homme. Cette inclination m'a poussée à participer au Concours européen des droits de l'homme René Cassin, co-organisé par la Fondation René Cassin. L'un des prix décernés par la Fondation aux lauréats de ce concours offre la possibilité de participer à une session d'enseignement à laquelle j'ai eu la chance de prendre part en juillet 2016. Participer à cette session m'a permis d'enrichir considérablement mes connaissances concernant les différents systèmes régionaux de protection des droits de l'Homme. Avant cette expérience, je n'avais eu que très peu l'occasion, pendant mon cursus universitaire, d'étudier d'autres systèmes de protectio[...]

Lire la suite

 

Saadia Belmir, Vice-Présidente du Comité des Nations Unies contre la Torture

 

Je m’appelle Saadia BELMIR, de nationalité Marocaine , je suis Magistrat de carrière, avec le grade de Présidente de Chambre près la Cour de Cassation. Actuellement je suis attachée à l’administration centrale comme Conseiller. A côté de mes principales activités professionnelles, je suis membre du comité la Torture à Genève, et du Conseil Supérieur des Oulémas du Maroc (jurisconsultes). Sur le plan professionnel, j’ai assumé plusieurs fonctions, dont notamment Magistrat près le tribunal de première instance de Rabat, Substitut du procureur général près  la cour d’appel de Rabat, puis Conseiller près cette Cour, attachée à l’Administration centrale du Ministère de la Justice (Secrétariat général, faisant partie du groupe de législation nationale et internati[...]

Lire la suite

 

Nadia Nahman, doctorante - Clinicienne (Promotion 2014-2016)

 

Mon inscription à la Clinique des Droits de l’Homme de la Fondation René Cassin en partenariat avec l’Université de Strasbourg, participait de la volonté de dynamiser ma formation doctorale par des enseignements pratiques, dispensés par des professionnels et universitaires, dont le regard aiguisé sur des aspects juridiques de nature technique, procédurale et substantielle constituait une réelle plus-value pour mon parcours en droit international des droits de l’homme. Lequel parcours se voyait ainsi doté d’une dimension pratique que la seule consultation quotidienne et solitaire d’ouvrages en bibliothèque n’aurait pu développer de manière efficiente. L’aspect collégial résultant de l’organisation des cliniciens en groupes de travail distincts, affectés à l’étude de sujets centraux et transversaux, à l&rsqu[...]

Lire la suite

 

Louise SEILER - Doctorante - Clinicienne (2ème promotion)

 

Après avoir exercé la profession d’avocat, j’ai décidé de reprendre un cursus universitaire pour me spécialiser en droit de l’Union européenne. Comme tous les praticiens du droit, j’ai été sensibilisée aux systèmes de protection des droits de l’homme. Je souhaitais en maîtriser davantage le fonctionnement et connaître certains aspects auxquels je n’avais pas été confrontée jusqu’à présent. Pour ce faire, je cherchais une formation très axée sur la pratique et les échanges avec des professionnels. C’est cette ouverture que j’ai trouvée au sein de la Clinique des Droits de l’Homme. En plus d’avoir étoffé mes connaissances théoriques, cette année au sein de la Clinique m’a permis de les appliquer immédiatement et d’être impliq[...]

Lire la suite

 

Guillaume DARTIGUE - Etudiant Clinicien (1ère promotion)

 

Après une Licence et un Master 1 en Droit public à l’Université de Montpellier I, puis un Master 2 en Droit international public et privé, je suis actuellement en Master 2 Droits de l’homme à l’Université de Strasbourg. J’ai découvert l’IIDH par le Professeur Sébastien Touzé, grâce à qui j’ai pu suivre la 44ème session annuelle d’enseignement portant sur le thème « Religions et droits de l’homme ». Le travail et la finalité de promotion des droits de l’homme ainsi que son rayonnement international font de l’Institut une étape indispensable pour tout juriste souhaitant se spécialiser en droit international des droits de l’homme. Habitant Strasbourg pour les deux prochaines années, j’ai saisi l’opportunité de participer à la Clinique de droit international des droits[...]

Lire la suite

 

Zoe Harper, Avocate UK, Diplomée de la Fondation en 2017

 

J’ai participé à la 48ème session annuelle d’enseignement de la Fondation René Cassin à Strasbourg qui s’est tenue cette année sur le thème de la santé et du droit international des droits de l’homme, dans le but de consolider ma formation continue et ma pratique des droits de l’homme. J’ai particulièrement apprécié la qualité des enseignements dispensés en droit international et comparé des droits de l’homme qui nous a permis d’être informé sur de nouvelles idées et stratégies applicables dans différents systèmes régionaux de protection des droits de l’homme. D’autres spécialistes ont abordé le droit à la santé en lien avec divers sujets dont le droit des personnes handicapées, les droits sexuels et reproductifs, la fin de vie et le contentieux [...]

Lire la suite

 

Xavier Aurey, Docteur en droit, Chargé d'enseignement à l'Université de Caen Normandie

 

En juillet 2017, lors de la 48e session annuelle d’enseignement de la Fondation René Cassin, consacrée cette année au thème : « Santé et droit international des droits de l’Homme », j’ai eu l’honneur de donner un cours de 4h consacré à la protection conventionnelle de la personne et du corps humain. Face à un public composé d’universitaires, de juges, d’avocats et d’étudiants, j’ai souhaité orienter mon propos autour de trois grands axes, à savoir : 1. Protéger le corps et donc la personne (protection objective), 2. Une protection subjective de la personne en son corps : l’évolution du consentement, et 3. Le corps et la personne face à l’humain : protéger l’individu contre lui-même ? Loin de l’auditoire estudiantin habituel, les participants ont investi ces 4h de cours de leurs questi[...]

Lire la suite

 

Brusil Miranda METOU, Professeur Agrégé des Facultés de droit, Université de Yaoundé II, Directeur du CEDIC

 

Chaque fois que je suis invitée à intervenir dans une session de formation de l'Institut international des droits de l'homme, je le ressens à la fois comme un privilège et un honneur. J'ai pu être intégrée dans ce vaste réseau de professionnels intervenant au cours des sessions de formations de l'Institut et, pour moi, chaque session est toujours riche d'émotions intenses, à plusieurs égards: - D'abord, il s'agit d'une occasion unique de partager mes convictions, mon expérience et mon opinion en matière des droits de l'homme. La rencontre avec d'autres collègues et praticiens intervenants, est une occasion exceptionnelle de faire leur connaissance, d'échanger avec eux et de mesurer le degré de symbiose professionnelle qui unit ceux qui œuvrent pour la promotion des droits de l'homme de par le monde. Une complicité[...]

Lire la suite

 

Laura GIOSA, Professeur à l'Université UNICEN (Argentine), Lauréate de la session de Buenos Aires

 

Souvenirs de la première session de formation en droit international des droits de l’homme, droit international humanitaire et droit international pénal de Buenos Aires. 7 - 17 mars 2017 La première session de formation de la Fondation René Cassin dispensée à Buenos Aires en mars 2017 était, pour de nombreuses raisons, très enrichissante. Personnellement, cette session m’a permis de rencontrer des hommes et des femmes qui travaillent dans le domaine des droits de l’homme selon différentes perspectives : universitaires, chercheurs, fonctionnaires, étudiants et plus encore. J’ai ainsi pu avoir des échanges enrichissants avec eux et leurs points de vue lors des cours et durant les moments de pause. Ces relations ont aussi été développées avec les professeurs intervenant durant cette session, leurs qualités humaines et leurs niveaux acadé[...]

Lire la suite

Voir tous les témoignages