photo groupe
Session 2019

Coralie Gervaise - Clinicienne de 2013 à 2015

 

Ayant découvert les Droits de l’Homme lors d’une année passée à Birmingham dans le cadre du programme Erasmus, j’étais ravie à l’idée de pouvoir approfondir mes connaissances sur le sujet au sein de la Clinique des Droits de l’homme nouvellement créée par la Faculté de droit de Strasbourg et la Fondation René Cassin. Ma promotion de 2013, fut la première à tester cette nouvelle formation pratique de deux années destinée aux étudiants.

La première année me permis de découvrir tous les systèmes de protection des droits de l’Homme et les étudier de manière approfondie. Grace aux divers évènements, séminaires et conférences animé par différents acteurs des droits de l’homme, différents projets ont muri au sein de la Clinique. Pour ma part, j’ai choisi de travailler sur le système régional interaméricain de protection des droits de l’homme, intéressée par l’Amérique latine et les problématiques de droits de l’homme de la région. Avec d’autres cliniciens nous avons décidé d’entreprendre un travail de synthétisation et de traduction en français de la jurisprudence de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme. Lors de ma deuxième année, nous nous sommes confrontés à la pratique du droit en tant qu’amicus curiae auprès de la Cour européenne des droits de l’homme.

Par ailleurs, j’ai eu cette opportunité unique offerte par la Clinique de mettre en pratique mes connaissances lors d’un voyage à San José, Costa Rica afin d’y observer le fonctionnement de la Cour interaméricaine J’ai été pendant quelques jours au cœur de la production jurisprudentielle interaméricaine.

La Clinique m’a fait rencontrer des praticiens du monde entier certains avec lesquels je suis toujours en contact, a incontestablement développé mes connaissances des droits de l’homme et surtout m’a fait découvrir les droits de l’homme dans le quotidien des individus, leur réalité pratique. Indéniablement cette expérience fut très positive. J’en tire aujourd’hui tous les bénéfices car cette formation m’a sans aucun doute conduit à mon stage de fin de Master II au sein du Haut-Commissariat pour les Droits de l’homme de l’ONU. Je recommande vivement la Clinique et souhaite aux futurs autres membres le même plaisir intellectuel que j’ai eu.