photo groupe

Guillaume DARTIGUE - Etudiant Clinicien (1ère promotion)

 

Après une Licence et un Master 1 en Droit public à l’Université de Montpellier I, puis un Master 2 en Droit international public et privé, je suis actuellement en Master 2 Droits de l’homme à l’Université de Strasbourg.

J’ai découvert l’IIDH par le Professeur Sébastien Touzé, grâce à qui j’ai pu suivre la 44ème session annuelle d’enseignement portant sur le thème « Religions et droits de l’homme ». Le travail et la finalité de promotion des droits de l’homme ainsi que son rayonnement international font de l’Institut une étape indispensable pour tout juriste souhaitant se spécialiser en droit international des droits de l’homme. Habitant Strasbourg pour les deux prochaines années, j’ai saisi l’opportunité de participer à la Clinique de droit international des droits de l’homme adaptée et intégrée au cursus universitaire sous la forme d’un DU.

Mon inscription revêt une dimension double. La première dimension est personnelle voire intime envisagée comme une formation. C’est une formidable opportunité de spécialisation, par un encadrement pédagogique vecteur d’excellence avec la possibilité d’appliquer des connaissances à des cas concrets. La formation a d’abord une vertu pratique : elle permet d’acquérir une certaine autonomie de travail ainsi qu’une méthode de transmission du droit aux profanes. Surtout, elle assure le développement du sens de la mesure d’une technique juridique et d’une rigueur tant substantielle que procédurale indispensables à la défense des droits de l’homme pour lesquels plus que tout autre droit, la qualité argumentative doit être irréprochable.

Ma démarche est également plus large, et correspond à la perspective de travailler dans une dynamique de groupe, une émulation forte, autour d’une même conception de la pratique des droits de l’homme d’une même mission intrinsèque: la technique et l’expertise juridiques au service de la société civile. A ce titre, la veille juridique, la perspective d’assistance à la tierce intervention et aux conseils ou encore le développement de partenariats sont particulièrement stimulants.
Faire partie de la première promotion de la Clinique, et ainsi contribuer à son développement, est une chance.