photo groupe

Laura GIOSA, Professeur à l'Université UNICEN (Argentine), Lauréate de la session de Buenos Aires

 

Souvenirs de la première session de formation en droit international des droits de l’homme, droit international humanitaire et droit international pénal de Buenos Aires.

7 - 17 mars 2017

La première session de formation de la Fondation René Cassin dispensée à Buenos Aires en mars 2017 était, pour de nombreuses raisons, très enrichissante. Personnellement, cette session m’a permis de rencontrer des hommes et des femmes qui travaillent dans le domaine des droits de l’homme selon différentes perspectives : universitaires, chercheurs, fonctionnaires, étudiants et plus encore. J’ai ainsi pu avoir des échanges enrichissants avec eux et leurs points de vue lors des cours et durant les moments de pause. Ces relations ont aussi été développées avec les professeurs intervenant durant cette session, leurs qualités humaines et leurs niveaux académiques ont permis de créer ces opportunités d’échanges durant les cours. Toutes ces opportunités ont permis d’approfondir nos connaissances en droit international.

D’un autre côté, la variété des cours que nous avons pu suivre nous a permis de traiter de thématiques spécifiques en droit international des droits de l’homme, droit international humanitaire et droit international pénal avec un haut niveau d’exigence intellectuelle. Les sujets étaient exposés par  les professeurs de la session sur la base de dossiers concrets relatifs à chaque problématique. Enfin, il faut noter que cette session s’est déroulée sans accroc et que les personnes responsables de la coordination de cette cours étaient toujours à notre disposition.

Poursuivre ces sessions de formation en droit international est une extraordinaire contribution à la poursuite des valeurs qui ont inspiré les rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.