photo groupe
Session 2019

Alisa Gerasimenko - 50ème Session d'été

 

Je suis Alisa Gerasimenko et je suis actuellement étudiante en droit international public à l’Université MGIMO. L’un des moments forts de mon été a été ma participation à la 50ème session d’été de la Fondation René Cassin qui s’est déroulée à Strasbourg, France. Cette session était composée de deux parties : Droit International des Droits de l’Homme puis Droit International Pénal et Humanitaire. Chaque module offrait un programme complet comprenant des cours généraux et spéciaux. Si je devais mettre en avant trois des aspects les plus appréciables de mon expérience à la Fondation René Cassin, je mentionnerais les intervenants professionnels et disponibles, une communauté cosmopolite de participants et un environnement amical favorisant l’apprentissage et les échanges d’idées.

"J'ai été particulièrement ravie de voir à quel point les cours étaient interactifs et palpitants"

Par exemple, j’ai été particulièrement ravie de voir à quel point les cours étaient interactifs et palpitants : chaque professeur était prêt à répondre aux questions, donnait des explications claires et partageait ses perspectives sur les défis modernes du droit international. La Fondation nous a offert une opportunité inégalée d’apprendre directement d’universitaires et de praticiens renommés.

J’ai également beaucoup apprécié la façon dont l’environnement varié et multiculturel a participé à l’enrichissement de cette expérience d’apprentissage. J’ai été étonnée de voir qu’une seule question pertinente posée par un participant pouvait entrainer un véritable débat académique. Par ailleurs, les activités proposées après les cours ont été une excellente occasion de nouer des amitiés. Je suis donc certaine de pouvoir affirmer aujourd’hui que la Session d’été de la Fondation René Cassin n’est pas seulement une formation de quatre semaines mais qu’elle permet de créer une véritable communauté qui perdure même après la fin des cours.

"elle permet de créer une véritable communauté"

Pour terminer, la session d’été 2019 peut se vanter d’avoir mis en place une splendide atmosphère permettant de faire grandir le savoir. La Fondation René Cassin est un endroit mettant en avant un environnement intellectuel qui permet de satisfaire l’intarissable soif de connaissance et d’expériences. Je voudrais remercier la Fondation pour l’impeccable organisation de cette Session d’été et de rendre accessible à chacun les droits de l’homme et le droit international.