photo groupe

Sébastien BRISARD, rapporteur à la Cour nationale du droit d’asile en France et doctorant en droit à l’Université de Szeged en Hongrie.

 

Participer à une formation sur le droit des réfugiés lorsque l’on travaille soi-même dans ce domaine pourrait paraître saugrenu. Or, bien au contraire, il s’agit là à mon sens d’une démarche nécessaire.

 

En effet, partager les expériences personnelles, échanger les idées et confronter les avis d’acteurs de l’asile de nationalités et d’horizons divers, comme cela a pu l’être lors du Cours d’été 2014 sur le droit des réfugiés, est  indispensable pour mieux appréhender les parcours de vie des demandeurs d’asile dont on aura à croiser le long chemin qu’ils ont parcouru.

 

Pour ma part, c’est exactement ce que j’attendais d’une formation proposée par l’Institut international des droits de l’homme (IIDH) et le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).

 

Les enseignements, dispensés dans un cadre studieux et convivial, ont été riches par les nombreux débats et interrogations qu’ils ont suscités parmi les participants dont la verve a parfois, dans la bonne humeur, déstabilisé quelque peu les intervenants et nos très chers coordinateurs.

 

En outre, la disponibilité et l’accessibilité de ces derniers ont permis de participer sereinement aux enseignements dispensés.

 

S’il est certain que les intervenants m’ont apporté un nouvel éclairage substantiel sur le droit des réfugiés et sur l’approche régionale du HCR à travers le monde, mon coup de cœur a été le cas pratique mettant en scène une audience juridictionnelle virtuelle d’un demandeur d’asile.

 

Ce cas pratique, préparé dans une atmosphère détendue dans le cadre de groupes de travail (juges, avocat/Etat, avocat/requérante) portant sur plusieurs thématiques (opinions politiques, groupe social, asile interne, exclusion), a été le catalyseur d’un esprit de communauté entre les participants voire de liens d’amitié.

 

Ainsi, tous mes remerciements sont adressés à l’IIDH et au HCR, et plus particulièrement à nos coordinateurs et leurs stagiaires, pour l’organisation de ce cours d’été qui aura contribué à mon enrichissement personnel et à l’approfondissement de mes connaissances.